Tirer parti des semis spontanés ?

J’ai trouvé l’autre jour, au milieu d’un talus, une « mauvaise herbe » qui m’avait l’air bien sympa. Je l’ai laissée pour voir ce que ça donnait, bien m’en a pris, puisque c’était de la bourrache.

Au début, je n’étais pas bien sûre, alors après un tour sur le net et moultes vérifications, j’ai risqué ma vie pour ce blog (enfin pour mon potager aussi). N’écoutant que mon courage, et ma soeur Josiane* au téléphone, j’ai goûté, afin de savoir si la fleur avait le goût iodé décrit. Moui, bon, c’est pas de l’huître non plus… Mais c’est sympa.

J’avais mangé des raviolis à la bourrache il y a quelques temps, et c’était vraiment super bon. J’ambitionnais il y a peu de faire mes propres raviolis un jour de grande motivation, voilà que j’ai la bourrache !

P1140415.JPG

Alors maintenant, que faire ? Farfouiller dans le talus et transplanter les plants dans le potager, la laisser sur place et récolter les graines pour l’an prochain, bien qu’elle ne soit pas super bien placée ? Je ne sais pas encore, il va falloir que j’approfondisse le sujet.

*Allez, va pour Josiane.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s